Accueil > Environnement > Faune > Le parc de Belezma dans un réseau mondial de protection de l’environnement
Parc national de Belezma

Le parc de Belezma dans un réseau mondial de protection de l’environnement

Le parc national de Belezma, une aire protégée de 26.000 hectares, vient d’être intégré dans un réseau de 20 sites classés à travers le monde dans le cadre d’un programme de protection de l’environnement et de la biodiversité.

La décision d’intégrer le parc situé à 7 km à l’ouest de Batna et 400 km au sud-est d’Alger, comprenant une importante forêt de cèdre de l’Atlas, a été prise en marge de la réunion du conseil de coordination international du programme de l’UNESCO sur l’homme et l’environnement vital qui se tient à Paris (France) du 8 au 12 juin courant.

L’information a été donnée, le 9 juin dernier par les services de presse de l’UNESCO qui ont rapporté que le réseau mondial de réserves de la biodiversité à travers le monde comprend 651 sites dans 120 pays, dont l’Algérie .

Le parc national de Belezma contient 447 espèces de végétaux, dont 9 espèces endémiques, 18 espèces protégées, 21 espèces rarissimes, 19 espèces rares, 14 espèces assez rares, 62 plantes médicinales et 29 espèces de champignons.La cédraie est l’une des plus importantes d’Algérie. Elle occupe à elle seule 5 679,3 ha, soit 21,6 % du territoire du parc. Elle renferme un cortège floristique d’une multitude d’espèces dont celle dites orophiles et qui sont endémiques de l’Algérie, des Aurès et parfois de Belezma. Pour ce qui est de la faune , elle  est riche de 658 espèces dont  plusieurs sont protégées.

La rédaction [ Avec l’APS]

Partages

Nous vous recommandons

La situation du Genévrier thurifère dans l’Aurès

Cette démonstration de paysage de l’Algérie, montre l’état critique que les forêts de pays ont …

Partages