Accueil > Contributions > Claude Cornu : « Djemaâ était une femme passionnée, éprise de justice et de liberté »
hommage de Claude Cornu à Djemaâ

Claude Cornu : « Djemaâ était une femme passionnée, éprise de justice et de liberté »

J’ai eu la chance de rencontrer Germaine Tillion quelques années après mon retour des Aurès , Djemaâ était une de ses amies. Je l’ai connue à cette occasion.  Très attachée à Besançon où elle a vécu c’est grâce à elle qu’est née l’Association « A la rencontre de Germaine Tillion » de Besançon où se sont installés nombre de Chaouis venus des Aurès.

Djemâa avait apprécié mon refus de la guerre, mon engagement auprès des enfants de Nouader (Inurer) , apprécié également mes photos, croquis et dessins pris dans ce village et devenus témoignages précieux de la culture chaouïe.  C’est à Besançon que  des exemples en seront montrés pour la première fois.

Djemaâ était une femme passionnée, éprise de justice, de liberté, luttant sans cesse contre tout ce qui lui semblait inacceptable.

Son engagement pour l’Algérie,  pour la défense de la cause berbère et particulièrement Chaouie était sans repos. Djemaâ nous laissera l’image d’une femme forte, n’acceptant aucune compromission  et  pourtant délicieuse, généreuse, prête à accorder son aide à qui le méritait.

Impossible de t’oublier, Djemaâ .

Claude Cornu

Partages

Nous vous recommandons

«Bab El Oued Imazighen !» (1)

Par ses slogans inventifs, le génie populaire a répondu sans ambiguïté aux provocations des boute-feu …

Partages