Accueil > Art&Culture > Nouvelles technologies > Gasmi Fouad : L’information positive passe par le net
Interview avec le membre fondateur du portail culturel Chaoui, Inumiden.com

Gasmi Fouad : L’information positive passe par le net

Interview avec Gasmi Fouad; rédacteur en chef de la version Arabe et membre fondateur du portail culturel Chaoui, Inumiden.com. Réalisé par Juba III, pour le journal “Le Provinical” publié le 19 Juillet 2016, sur la page “Culture” (page 14)

Un Chaoui sur deux n’est pas satisfait, voire totalement en désaccord avec l’image que les médias-(presse écrite, télévision) donnent aussi bien des Aurès que de l’habitant de cette région.

Le mouvement associatif qui est longtemps resté dans la réaction et la contestation  stérile voire belliqueuse, trouve enfin dans la blogosphère, réseaux sociaux,   et surtout blog et sites un moyen moderne et surtout efficace de donner l’image voulu, loin du mythe et du cliché.

Gasmi Fouad rédacteur en chef du Portail Inumiden et toute une équipe de jeune journaliste new wave ( nouvelle vague) font de l’information de proximité un levier et des plus importants certes pour informer ,mais aussi et surtout mettre de la lumière sur ce qu’ils appellent l’information positive longtemps négligées voire étouffer.

Le Provincial : Qui est Fouad Gasmi ? présentez nous le portail Inumiden , dont vous êtes l’un des principaux initiateur et rédacteur en chef.

Gasmi Fouad, redacteur en chef de la version arabe du site Inumiden.com
Gasmi Fouad, redacteur en chef de la version arabe du site Inumiden.com

Gasmi Fouad : Universitaire, licence en informatique  université de Batna,  je suis concepteur et améliorateur de sites sur le web. Je m’intéresse à la vie et à l’acte culturelle spécialement dans la région Ichawiyen ( chaouie) . Le culturel, le sociale, l’écologique, l’historique sont mes rayon d’action. Quand au portail Inumiden , il a vu le  jour en 2015  , au début c’était une initiative personnelle  d’un ami , initialement c’était(asadlis-amazigh.com  après un début très encourageant qui comportait une bibliothèque virtuelle initier par Abdi Bassem  , il était impératif de passer à une vitesse supérieur ,celle de l’information et communication en temps réel le contexte l’exigeait.  Un portail digne de ce nom s’imposait de lui-même et nous avons lancé Inumiden , avec plusieurs objectifs , à court et long terme. : La création d’une jeune équipe de correspondants  et pigistes bénévoles, bien sur loin de la conception classique du correspondant de presse écrite, la présence, la disponibilité, l’engagement  sont nécessaire voire impératif.  Nous nous ne faisions aucune illusion quant à la tache ardue qui nous attendait, casser le cliché et le stéréotype. Initier, recenser, classer, répertorier, protéger.   Nous n’avons a aucun moment donner une autre image ou une meilleur image aussi bien des Aures ou des Auressiens , mais nous avons voulu nous approcher le plus prés possible de la réalité , que nous ne trouvions pas hélas , dans une certaine presse écrite qui fait dans le cliché et stigmate( informations négatives).

Le Provincial : Qu’entendez-vous par informations négatives?

Gasmi Fouad : Nous avons constaté, que quand la presse parle de notre région, souvent, c’est-à-dire à plus de 70% c’est pour invoquer des fait divers, si comme il n y a aucune vie culturelle , sociale , sportive ou autres ceci est d’une manière générale , la wilaya de kenchella détient la palme d’or en la matière , c’est-à-dire il ne se passe rien à kenchella , sauf des vols , violes, intoxications alimentaires , inceste , bagarres entre tribus etc…ça nous interpelle .  Certes, les faits divers font partie de la vie. Le lectorat désire être informé sur ce qui se passe dans son environnement social le plus proche, c’est tout à fait légitime.

Mais il n’y a pas plus de d’agression à l’arme blanche à Khenchela qu’ailleurs, Pourquoi alors vouloir décrire la vie sociale locale comme un empilement de « faits divers » ? A titre d’exemple nous organisons et depuis 02 ans des ateliers d’écriture pour adultes et enfant et en 03 langues Arabe, Français Tamazight à aucun moment un correspondant de presse d’une certaine presse que je ne nomme pas , n’a écrit une seule ligne sur cet événement, ou encore nous devons attendre l’arrivée d’un journaliste de Batna ou d’envoyé spécial pour réaliser un reportage sur le tapis des NEMEMECHA pourtant très connu . Nous avons décidé de casser cette omerta ou ombrage médiatique avec les moyens de bord.

Le Provincial : Vous avez certainement un programme ou une stratégie de travail et de communication

Notre région a accusé un important retard dans le domaine numérique, nous essayons de combler ce retard en proposant un regard nouveau sur la vraie culture chaouie, loin de la folklorisation réductrice et le déni culturel. Nous mettons à la disposition de nos lecteurs un contenu de qualité en français, en tamazight et en arabe, ainsi qu’une bibliothèque numérique qui contient plusieurs centaines de livres. Les lecteurs trouveront surinumiden.com des articles sur l’histoire de la Numidie, sur les sites archéologiques en péril, sur la faune et la flore du pays chaoui, des portraits de nos artistes : peintres, poètes, chanteurs, etc. En somme, Inumiden.com travaillera pour le « désenclavement culturel» du pays chaoui.

Le Provincial : Vous me parler de plus de 01  million de visiteurs du portail Inumiden si j’ai biens compris combien exactement, quels sont leur opinion, qu’est ce qu’ils demandent et pouvez-vous prendre en charge leur doléances ?

Inumiden.com, le portail culturel Chaoui - un site pour le but de désenclavement médiatique du pays Chaoui
Inumiden.com, le portail culturel Chaoui – un site pour le but de désenclavement médiatique du pays Chaoui

Les derniers chiffres en notre possession ( juin 2016) indiquent plus de 02 million de visiteurs , plus de 59 % des visiteurs ou ceux qui consultent le site , préfèrent la version en langue Française , 41, 4 version en langue Arabe , jusqu’à présent l’opinion dominante c’est à plus de 80% est favorable et encourageante , les visiteurs nous disent êtres amplement satisfaits de notre travail , c’est plutôt le mot ( fenêtre ) sur les Aures qui revient le plus souvent , sachant que parmi les visiteurs  , des chaoui de la nouvelle génération , qui n’ont jamais vu  leur pays natal , font des visites fréquentes sur le site.  Je vous informe qu’en plus des versions Arabe et français, nous avons une version en Tamazight , dans ces deux variantes ( chaoui et Kabyle)  ce qui est rare sinon unique . Beaucoup de  visiteurs aux sites sont devenus collaborateurs  et ne cessent d’enrichir le contenu du portail (lexique amazigh, proverbe ; poésie et surtout recherche dans le domaine linguistique. Nous misons beaucoup sur l’apport en matière audio visuel qui me semble être l’avenir et le fer de lance de notre portail , si nus voulons vraiment apporter du nouveau et être à jour avec ce qui se passe en la matière, c’est dans le monde de l’information virtuel.

JUBA III pour le Provincial | Page 14 – Culture
Mardi le 19 Juillet 2016
Partages

Nous vous recommandons

Iwal : La nouvelle génération de la musique moderne chaouie

Ils sont de la trempe de Dihya ou de Djamel Sabri, dit Joe Sabri, deux …

Partages