Accueil > Patrimoine > Onomastique > Anthroponymie > La liste des 750 prénoms berbères de Ammar Negadi
Ammar Negadi

La liste des 750 prénoms berbères de Ammar Negadi

On connait les travaux de Ammar Negadi à propos de l’aménagement de l’alphabet Tifinagh ainsi que la création du fameux calendrier berbère. Cependant ces travaux ayant trait aux prénoms berbères qui n’en sont pas moins importants, demeurent inconnues. En 1978 dans la foulée de la création de l’Union du peuple amazigh (UPA), Ammar Negadi a composé et divulgué dans le bulletin périodique de l’UPA « Azaghen » une liste de 300 prénoms amazighe, ce fut la première liste de prénoms berbères. Il l’enrichira au fur et à mesure jusqu’à rassembler presque 750 prénoms dont 150 féminins.
Nous reproduisons ci-dessous cette liste de 750 prénoms berbères avec la présentation de Mas Ammar lui-même :

« Depuis la première liste de prénoms imazighen publiée en 1980, nous poursuivons régulièrement sa reproduction avec un constant enrichissement. Cette présente liste reprend donc ce travail, augmenté de plus de 300 prénoms avec, dans la mesure du possible, et quand c’est nécessaire, une brève explication sur certains personnages et prénoms cités, et si nous ne donnons pas de définitions à certains prénoms, c’est qu’ils sont nombreux à être significatifs en eux-mêmes. Au total près de 750 prénoms dont plus de 150 prénoms féminins.
Nous poursuivrons ce travail ultérieurement et souhaiterions que d’autres en fassent autant pour pouvoir échanger nos sources et compléter nos listes.
S’agissant de l’orthographe, de la transcription et de la prononciation (simplifiées au maximum) nous avons utilisé le minimum de lettres et surtout évité les semi-voyelles, les chuintantes, les sifflantes, les spirantes et autres caractères phonétiques complexes, etc. Guidés seulement par un souci d’efficacité ; songez à l’état civil !

C’est aux locuteurs de restituer parfois quand c’est nécessaire les sons et de prononcer selon l’usage et la prononciation locale.

Si les prénoms féminins sont moins nombreux, il ne faut pas oublier, ainsi que nous le disions dans la première édition, que bien des prénoms masculins peuvent se féminiser facilement grâce à cette faculté qu’a tamazight de créer le féminin à partir du masculin.
Prénoms Amazighs féminins

ajiba = AJIBA
aju = AJU
afrika = AFRIKA = Déesse amazigh.
agu = AGGU
amena = AMENNA
anela = ANELLA (Plante produisant le henné).
aniya = ANIYA (La mélodie).


barkat = BARZAT
bekuka = BEKKUKA
bela = BELLA
benat = BENAT
beri = BERRI


cela = CELLA
celia = CELIA
centura = CENURA
cetu = CETTU
cucana = CUCANA


dalina = DALINA
damya = DAMYA = Ce serait le véritable nom de Dihiya (La Kahina), fille du roi Mellag. Reine des Djerawa de l’Aurès, qui succéda à Qussayla et continua sa lutte. Après avoir vaincu les armées arabes conduites par Hassan Ibn Nu’man el-Ghassani, sur les rives de la Meskiana en 695/96. Elle gouverna pendant cinq ans au cours desquels elle entreprit de ravager le pays afin de ne rien laisser qui puisse attirer les convoitises des conquérants. Cette politique de la terre brûlée lui valut la désaffection de ses sujets. Hassan revient en Tripolitaine en 698 et reprend l’offensive grâce à des renforts arrivés en 702. Damya sera tuée près d’un puits surnommé depuis lors « Bir el-Kahina » et sa tête envoyée en trophée au Khalife.
dasenti = DASENTI = Elle est la fondation ou le pilier d’une maison, de la demeure, chez les Twareg.
dasil = DASSIL = Base d’une colonne, symbole très respecté par les Imazighen : en somme la fondation.
dasin = DASSIN = Célèbre poétesse chez les Twareg.
dbira = DBIRA
delula = DELLULA
dièiya = DIHIYA = Autre nom donné à Damya (la Kahina).
duna = DUNA
durya = DURYA


fabia = FABIA = Fille de Izelta, épouse de Bostar.
faɣisa = FAGHISSA
fagura = FAGGURA = Epouse du prince amazigh, Aurelius Iulianus, devenu romain par naturalisation, à Volubilis.
fedada = FEDDADA
feriana = FERRIANA
fetuca = FETTUCA


garama = GARAMA
ɣana = GHANA
ɣanima = GHANIMA
ɣela = GHELLA = Nom d’une femme vassale de Tin Hinan, reine des Twareg.
ɣenuja = GHENUJA
guraya = GURAYA (Nom d’une sainte en Kabylie ; patronne de Bgayet et que l’on retrouve également vers Tipasa).
gweja = GWEDJA


heduga = HEDDUGA (Que l’on retrouve par exemple dans le nom de l’écrivain algérien Benheddouga).


ijuya = IJUYA
iku = IKKU = Nom d’une princesse Guanche. C’était également l’ancien nom d’Alger -Icosim,  » îles des mouettes « -, qui est formé du nom amazigh ikku et d’un pluriel phénicien : sim,  » les îles « .
indi = INDI = Nom utilisé en Kabylie dont on ne connaît pas la signification.
itu = ITTU = Nom d’une princesse. Très usité au Maroc.
iza = IZZA


jdira = JDIRA
jeoiya = JEDJIYA
jela = JELA


kahina = KAHINA (v. Dihiya et Damya)
kanima = KANIMA
kela = KELLA = Nom de la fille de Tin Hinan, reine des Twareg.
kelu = KELLU
kenwa = KENWA
kenza = KENZA = Princesse amazigh du Maroc, épouse Idriss 1er, fils d’Ali et Fatima, petit-fils du prophète Muhammad qui était venu se réfugier au Maroc où il trouva gîte et couvert (c’est le cas de le dire). Elle donnera naissance à un fils qui sera appelé Idriss en souvenir de son père qui vient de décéder et qui consolidera l’œuvre de son père en imposant la dynastie Idrisside…
Les Imazighen sont vraiment trop généreux, trop accueillants, trop hospitaliers… Le premier renégat, le premier fugitif, le premier bandit, le premier étranger venu, pour peu qu’il débarque pacifiquement et demande l’aman, et le voici accueilli, protégé, élevé en dignité, vénéré… !
xeju = KHEDJU
kidal = KIDAL
kula = KULLA


lemta = LEMTA = Nom légendaire de la mère de tous les Twareg de la Libye (ce qui donnera plus tard les Lemtuna).
laysa = LAYSA
lula = LULLA
lwa = LWA


magara = MAGARA
masa = MASSA
masela = MASSELA
masika = MASSIKA
megdada = MEGDADA
megduda = MEGDUDA
mekyasa = MEKYASA
melila = MELLILA (Certainement de Tamllilt – la Blanche. On le retrouve dans Aïn M’Lila – Fontaine Blanche).
menza = MENZA
meqiyusa = MEQIYUSSA
mernisa = MERNISA
metusa = METUSSA
mririda = MRIRIDA
msisna = MSISNA
muni = MUNI = C’est le nom de la mère à Saint Augustin. Ce qui a donné par la suite Monique. D’ailleurs Mouni, devenu Mounia, Monia, etc., est encore très en usage chez les femmes notamment dans l’Est algérien et la Tunisie. Mais ce prénom serait d’origine phénicienne, car on le trouve également de nos jours au Liban.
myasa = MYASS


nefta = NEFTA
newa = NEWA
ngusa = NGUSA
nsika = NSIKA
nuna = NUNA
nuwa = NUWA


sedra = SEDRA
sekua = SEKKURA (A rapprocher également de Skura, v. ci-dessous).
serèuda = SERHUDA
siga = SIGA (C’est également le nom de l’ancienne capitale de Syfaks). Existe également l’Oued Sig toujours dans cette même région (Ouest algérien), également oued Sigus vers Constantine, etc.
siliya = SILIYA
sinta = SINTA
sirwa = SIRWA
siswa = SISSWA
siwa = SIWA
skura = SKURA
sufunis = SUFUNIS = Plus connue sous le nom de SOPHONISBE. Princesse carthaginoise, née à Carthage en -235, morte empoisonnée à Cirta en -203. Promise d’abord à Massinissa, elle sera finalement donnée à Syphax, cousin et rival de Massinissa, pour prix de son alliance avec Carthage. Après la défaite de Carthage et de leur allié Syphax, Scipion exigea Sophonisbe pour orner son triomphe. Massinissa, qui épousa entre temps son ex-fiancée, Sophonisbe, préféra lui procurer, à sa demande, le poison, plutôt que de la livrer aux Romains comme butin de guerre. La geste de Sophonisbe inspira de nombreuses tragédies dès le XVIè siècle.
sula = SULA


tadla = TADLA
tadmunt = TADMUNT
tafat = TAFAT = La lumière.
tafgut = TAFGUT
tafenda = TAFENDA
tagura = TAGURA
tahuski = TAHUSKI = Beauté.
takama = TAKAMA = Nom d’une des filles de Tin Hinan, reine des Twareg.
taklit = TAKLIT = Féminin d’Akli.
takut = TAKUT
tamazuzt = TAMAZUZT
tamemt = TAMEMT
tamenbzut = TAMENZUT
tamlat = TAMLAT
tamrut = TAMRUT
tamunt = TAMUNT
tanest = TANEST
tanila = TANILA
taminda = TAMINDA
tanina = TANINNA
tanes = TANNES = Nom légendaire d’une femme célèbre chez les Twareg.
tanubda = TANUBDA
taut = TAUT
taqnart = TAQNART = la poupée.
tara = TARA
tasa = TASA
taski = TASKI
tasekurt = TASEKURT = la perdrix.
tatrart = TATRART
tawnat = TAWNAT
tayurt = TAYURT
tazdayt = TAZDAYT
tela = TELLA
tigmi = TIGMI
tikinas = TIKINAS
Thileli = TILLELI = Liberté.
tima = TIMA
timi = TIMI
tin hinan = TIN HINAN = Reine des Twareg.
tin isfan = TIN ISFAN
tin uzal = TIN UZAL
tin zert = TIN ZERT
titburt = TITBURT
titem = TITEM
tizemt = TIZEMT
tiziri = TIZIRI
triya = TRIYA
tucka = TUCKA
tuda = TUDDA
tufrint = TUFRINT
tukfa = TUKFA
tureɣt = TUREGHT
tusa = TUSSA
tusilt = TUSSILT
tusinia = TUSSINIA
tuta = TUTA


wenza = WENZA
wezma = WEZMA
wièinan = WIHINAN
winisa = WINISA


yagura = YAGURA
yurika = YURIKA


zamra = ZAMRA
zara = ZARA
zaw$a = ZAWGHA
ziba = ZIBBA
zidina = ZIDDINA = Épouse d’un prince Baqate (Maroc) romanisé Iulianus, père d’Aurelius Iulianus.
zelgum = ZELGUM
zila = ZILA
zunaɣa = ZUNAGHA
zwara = ZWARA
zwira = ZWIRA
zerfa = ZERFA

Prénoms Amazighs masculins

abakada = ABAKADA
abaza = ABAZZA
abdrir = ABDRIR
abelius = ABELIUS = Prénom latinisé.
abelinut = ABELLINUT = Le lutteur (Canaries).
aberkan = ABERKAN = Le noir.
abhau = ABHAU = Le blond de cheveux (Canaries).
abudrar = ABUDRAR = Le montagnard.
adaɣ = ADAGH
adas = ADDAS
adgum = ADGUM
adi = ADDI
adidet = ADDIDET
adinseg = ADINSEG = Le courageux (Canaries).
adiusit = ADIUSIT = Le vigoureux (Canaries).
Adrikan = ADRIKAN
aḍerbal = ADHERBAL = ADHERBAL. Roi de Numidie : -118 / -112. Fils de Misibsen, cousin et adversaire de Yughurthen. Allié aux Romains, il sera vaincu et tué lors du siège de Cirta par Yughurthen. Adherbal a donné par dérision derbala : guenille, chiffons, vielle loque et même l’équivalent de serpillière ! C’est dire si nos ancêtres lui en voulaient pour sa trahison.
Adherbal est un prénom amazigh composé d’Adher et de Baal (dieu phénicien). Baal est souvent accolé à un autre nom tel que dans Hasdrubal, Hannibal, Hiemsal, etc. Adherbaal signifierait en ce cas « le Soumis à Dieu ». En ce sens, Baal a la même signification et le même usage qu’Allah chez les musulmans que l’on retrouve dans Abdallah, etc.
aḍuɣmas = ADHUGHMAS = Le souriant (Twareg).
afaɣis = AFAGHIS
afaraj = AFARAJ
afer = AFER = Arrière-grand-oncle de Septime Sévère, empereur romain originaire de Libye.
afesdiyas = AFESDIYAS
afekay = AFFEKAY = Le généreux (Libye).
afkal = AFKAL
aflis = AFLIS
afsan = AFSAN
aftas = AFTAS
agag = AGAG (Lettré, cultivé).
agama = AGAMA (de nature, naturel).
agetun = AGETUN = D’une rectitude morale (Iles Canaries).
aɣdim = AGHDIM (Le droit, le juste).
aɣilas = AGHILAS
aɣlan = AGHLAN
aɣzu = AGHZU
agura = AGURA
ajan = AJAN
ajis = AJIS
ahar = AHAR = Lion (Twareg).
ahras = AHRAS (autre nom du lion. D’où la ville de Souk Ahras, le marché aux lions). Aher, Ahar, Aharas, Wihran mais également dans Tahert, dans tous ces mots on trouve la référence au lion.
akakus = AKAKUS
akar = AKAR = Ancien agellid (proncez aguellid) du Sahara, dont le tombeau se trouve au pied du mont Atakor, dans l’Ahaggar (Algérie).
akensus = AKENSUS
aker = AKER
akli = AKLI = Littéralement esclave.
akluf = AKLUF
aksel = AKSEL (Léopard, que l’on retrouve au féminin dans Taxlent, village dans l’Aurès).
aktula = AKTULA
akunad = AKUNAD
akuc = AKUC (Dieu chez les Berghwata du Maroc).
alenas = ALENNAS
alernas = ALERNAS
amayas = AMAYAS
amazuz = AMAZUZ
amdeɣ = AMDEGH
amesfal = AMESFAL
amesakul = AMESSAKUL = Synonyme de voyageur.
amestan = AMESTAN = Le défenseur (prénom encore en usage chez les Twareg).
amezian = AMEZIAN = Le petit, le cadet.
amezwar = AMEZWAR
amɣar = AMGHAR
amuc = AMMUC
amnas = AMNAS
amnay = AMNAY = Le cavalier, le seigneur.
amray = AMRAY = L’amoureux.
amruc = AMRUC
amrus = AMRUS
amsag = AMSAG
amud = AMUD
Amuqran = AMUQRAN = Le grand (mais a aussi le sens de ‘plus âgé’, et par extension le respecté, le sage).
amur = AMUR = La flèche.
amzal = AMZAL (de forgeron).
anaba = ANABA
andara = ANDARA
anes = ANNES
anira = ANNIRA = Le guide (Canaries).
antalas = ANTALAS = Au temps des Vandales, chef des montagnards de la Dorsale tunisienne qui s’allie aux Nomades Luwata venus de Cyrénaïque, pour combattre les Byzantins qui seront vaincus en bataille rangée dans la Byzacène. Mais Antalas sera vaincu à son tour par Jean Troglita en 548…
anun = ANNUN
anqa = ANQA
anwal = ANWAL
anzar = ANZAR = Dieu de la pluie ; la pluie, l’eau qui tombe. Ce nom devient amzar = Amzar en Tunisie (région de Gafsa).
aqnuc = AQNUC
araken = ARAKEN
aras = ARAS
argan = ARGAN (de l’arbuste arganier, au Maroc).
arim = ARIM
aris = ARRIS
ariuc = ARIUC = Prêtre  » hérétique  » libyen. Existe aussi un nom : Arius latinisé.
artemit = ARTEMIT = Chef Guanche, au début du XVè siècle.
asaf = ASAF
asafu = ASAFU
asafuk = ASAFUK = Jour du soleil ; il a le même sens que dimanche chez les Anglo-saxons.
asenflay = ASENNEFLAY = celui qui donne la richesse, la bonté, l’abondance.
aserdhil = ASERDHIL
asfar = ASFAR = ou Aspar, conseiller de Yughurthen. Prénom d’origine punique ?
asifnazidan = ASIFNAZIDAN = Fleuve de douceur. Devrait s’écrire Asif n’Azidan.
asker = ASKER
asrag = ASRAG
asaf = ASSAF
asemiḍan = ASSEMIDHAN = L’honorable.
astrag = ASTRAG
atanawsu = ATANAWSU = Héros Guanche de la résistance contre les Espagnols.
atisi = ATTISI
aureb = AUREB (D’où les Aureba, cités par Ibn Khaldun, tribu de Koceila).
auriɣ = AURIGH (du métal or).
autas = AUTAS
autit = AUTIT
awdia = AWDIA
awreg = AWREG ( De rêve).
ayidril = AYIDRIL
ayigig = AYIGIG
aylal = AYLAL
aylimas = AYLIMAS = Roi amazigh (IVè / IIIè s. av. J.C.), dont l’autorité s’exerçait sur la Numidie orientale. Allié puis opposé à Agathocle. Il est l’un des fondateurs de la dynastie des Massyles (Massinissa). Il est le père d’Ilès et de Narawas ; sa capitale fut l’antique Thugga (Dougga).
ayitift = AYITIFT
awura = AYURA
azal = AZAL
azar = AZAR
azarug = AZARUG = Indépendance (Guanche, Iles Canaries).
azday = AZDAY
azem = AZEM
azenzar = AZENZAR = Rayon lumineux.
azenzar = AZMER
azum = AZUM
azuz = AZUZ
azuwaw = AZWAW
azref = AZREF
babar = BABAR = (Nom antique dans l’Aurès. Subsiste un tombeau et une montagne portant encore ce nom).
badi = BADI
badias = BADIAS
badis = BADIS = Nom porté par plusieurs rois amazigh, notamment Badis  » le Hammadite  » qui régna de 996 à 1016. A cette époque l’Etat Ziride est coupé et Hammad, l’oncle de Badis, crée une capitale, qui sera connue sous le nom de Qal’a des Bni Hammad, sur les pentes du djebel Maâdid (1007 – 1009) vers M’Sila. Badis, comme son fils, El-Moezz, échouent dans leur tentative de reprendre la Qal’a.
baga = BAGA = Roi du Rif qui aida Massinissa à son retour d’Espagne en lui donnant armes, armement et soldats pour combattre Syfaks.
bagay = BAGAY
bagrad = BAGRAD = La Medjerda s’appelait autrefois Bagradas ; tirait-elle son nom de ce patronyme ?
balidir = BALIDDIR = Mot composé punico-amazigh. Baal et Iddir (de edder = vivre, d’où le Dieu vivant). Le dieu phénicien et le dieu amazigh fondu en un seul.
balilek = BALILEK = Prénom composé punico-amazigh.
balsilek = BALSILEK = Prénom composé amazigho-punique.
banay = BANAY
baqaks = BAQAKS
bargbal = BARGBAL = Prénom composé amazigho-punique.
bari = BARI
basu = BASSU
batus = BATUS = Souverain de la Cyrénaïque, allié aux Grecs lors d’une invasion libyo-grecque contre l’Egypte. C’est chez lui que se serait réfugiée la sœur de Didon, reine de Carthage, pour échapper à Iabdas roi Numide, selon Virgile dans son Enéide.
bawar = BAWAR = Nom générique d’une tribu amazigh de Kabylie. Connue sous le nom de Bavares, transcrit également en Bawar. Ne serait-ce pas tout simplement Babar qui aurait donné peut-être Babor…. D’ailleurs nous avons déjà relevé le nom de Babar qui subsiste jusqu’à ce jour dans l’Aurès.
bayu = BAYU
belkin = BELKIN
belenen = BELLENEN
benqur = BENCOR = Héros Guanche de Ténériffe qui lutta contre les Espagnols. C’est également le nom d’un dieu amazigh.
berjas = BERJAS
bersi = BERSI
berzal = BERZAL
betalsa = BETALSA
betsin = BETSIN = Fils de Tilutan, chef des Zenaga au Sahara central, mort en 851. Ce nom ne serait-il pas devenu Betchine… !
beza = BEZZA = devient Bedda chez les Twareg.
bezi = BEZZI
bidas = BIDAS
birzal = BIRZAL
buxuc = BOCCHUS 1er. Roi de Maurétanie -2è / -1er s. av .J.C.. Beau-père de Yughurthen, il est d’abord l’allié de ce dernier contre les Romains, puis le trahira et le livra enchaîné à Sylla (-105). Ce nom deviendra Buxuc, baâuch, ver, vermisseau… Ne serait-ce pas ce nom qui subsiste de nos jours avec Beccouche, Bekhouche et autres variantes ?
bustar = BOSTAR = Nom composé punico-amazigh. Père de M. Valerius Severus, amazigh romanisé, qui réprima une révolte des siens. Il épousa Fabia, la fille d’Izelta.
buɣud = BUGHUD = Roi de Maurétanie tingitane (Tanger).
bukar = BUKAR = Nom composé punico-amazigh. Général de Syfaks.
bulu$in = BULUGHIN = Fils de Ziri, chef des Sanhadja, devient gouverneur de l’Ifriqiya pour le compte des Fatimides et des Kutama. Il s’installe à Mansouria. Il combat les Zenata, détruit Tiaret et prend Tlemcen dont il déporta la population à Achir. En 978, la Tripolitaine lui est confiée.
bumilkar = BUMILKAR = Nom composé amazigho-punique. Général de Yughurthen qui finira par le trahir. Découvert, il sera exécuté.cana = CANA
(karakala) = CARACALLA = (188 – 217). Empereur romain (211 – 217), fils de Septime Sévère, fait assassiner son frère pour garder à lui seul le pouvoir.
cehedri = CEHDRI
cucanq = CUCANQ 1er = La Bible le mentionne sous le nom de Chechonq 1er. Agellid (prononcez Aguellid) amazigh de Libye. Il envahit l’Egypte et fonde la XXIIè dynastie  » égyptienne  » d’origine amazigh (libyenne de -950 / -929 av. J. C.). Il envahit la Palestine, dévaste les temples et fait déporter une partie de la population. Châtiment que la bible justifie par la désobéissance du peuple juif envers Dieu. Bref, cucanq (Chechonq) aurait été le bras séculier d’une vengeance divine !
culam = CULAM
curdid = CURDID


dabar = DABAR = Fils de Massugrada. Conseiller de Bocchus 1er.
dali = DALI
daris = DARRIS = Nom générique ayant donné les Darissa. Egalement toponyme de montagne vers Tlemcen (Algérie).
dasamu = DASAMU
demer = DEMMER
deren = DEREN = Autre nom de l’Atlas (montagne).
deri = DERRI
drusila = DRUSILA


elyes = ELYES
eynan = EYNAN
eysan = EYSAN


faday = FADAY
faɣis = FAGHIS
faras = FARAS
faraksen = FARAKSEN (ou Faraxen selon certaine transcriptions) = Chef amazigh des Bawares, appelés également les quinquégentanei (c’est-à-dire les cinq tribus fédérées) : comprenant la région du Djurdjura, Babors et Bibans. Il se rebelle en Maurétanie césarienne (253-260 ap. J.C.). Faraxen sera tué le 25 mars 260, selon une inscription en l’honneur de Q. Gargilius Martialis, près d’Auzia (Sour el Ghozlan). Ce Gargilius sera tué à son tour dans une embuscade tendue par les Bawares dont la révolte durera jusqu’en 263.
faten = FATEN
fejer = FEJJER
fekus = FEKUS
fela = FELLA
fenas = FENAS
fergan = FERGAN
ferkal = FERKAL
felysam = FELYSAM
ferkus = FERKUS
filal = FILAL
firmus = FIRMUS = Nom latinisé. Fils aîné de Nubal, grand chef amazigh de Kabylie. Héros amazigh de Kabylie occidentale, chef des ‘Mazices’ (autre nom donné aux Imazighen), s’appuya sur la révolte des Circoncellions dans sa rébellion contre Théodose (371-375 ap. J.C.) qui lui opposa son propre frère, Gildun (orthographié Gildon par certains historiens). Il prend Cherchell, Alger, mais échoue devant Tipasa. Théodose débarque à Jijel (373) et doit mener campagne deux années durant pour venir à bout de la révolte de Firmus. Et encore n’obtient-il la tête de Firmus, en 375, que par trahison. C’est Igmasen, auprès de qui il s’était réfugié, qui le trahira. Firmus préféra se donner la mort que de se livrer aux Romains.
frawsen = FRAWSEN
fudina = FUDINA
fuɣal = FUGHAL
fhal = FUHAL
fulal = FULAL


gana = GANA = Nom encore porté par les Ben Gana vers Biskra.
garas = GARAS
garayin = GARAYIN
garmul = GARMUL = Prince amazigh, combat les troupes byzantines, sous le règne de Justinien II (565/578), et les défaits au cours de trois soulèvements. Les Byzantins reviennent sous TibèreII-Constantin (578/582) et parviennent à tuer Garmul.
gawda = GAWDA (GAUDA) = Petit-fils de Massensen, fils de Mastanabal et frère de Yughurthen. Son fils, Hiemsal II, père de Yuba 1er lequel sera roi de Numidie. Ce nom doit se lire Gauda lequel sera  » latinisé  » et donné à l’évêque donatiste de Timgad : Gaudentius.
gawa = GAWA
gaya = GAYA = Agellid (prononcez aguellid) amazigh. Fils de Zelalsan et frère de Ulzasen. Père du grand Massinissa.
gectul = GECTUL (Gétules). Nom éponyme des Gectul que les Romains nommaient Gétules, ils occupaient la région du sud de l’Aurès jusqu’en Libye et chez lesquels Massinissa, Yughurthen et Takfarinas trouvèrent refuge et renforts).
gezul = GEZUL
ɣaysum = GHAYSUM
ɣilas = GHILAS (de aghilas, lionceau).
ɣumer = GHUMER
ɣumran = GHUMRAN
gubul = GUBUL (Nom de divinité amazigh et toponyme antique dans le Nord tunisien)
gula = GULA
gulalsa = GULALSA
gulusa = GULUSSA = Fils de Massinissa et père de Massiwa.
gurayin = GURAYIN
gurzil = GURZIL = Dieu amazigh représenté par une tête de taureau chez les nomades Luwata. Ce même dieu est emmené par la Kahina lors de chacun de ses combats contre les Arabes.


hager = HAGER
haras = HARRAS
harat = HARAT
herkat = HERKAT
heskur = HESKUR
hidus = HIDDUS

iabdas = IABDAS = Roi des Aurès qui ravagea la Numidie orientale occupée par les Byzantins et contre lequel marcha Solomon, général byzantin, soutenu par Massuna et Urtayas, deux grands chefs de tribus du Hodna en 534/36.
iafis = IAFIS
ialdas = IALDAS
iarbas = IARBAS = Prince amazigh qui s’est emparé du royaume des descendants de Massinissa. Il sera vaincu par Pompée à Bulla Regia en -80 et qui restaure le roi légitime Iemsal, auquel succèdera aussitôt Yuba 1er.
Selon Virgile (dans l’Enéide), il y avait un autre prince numide du nom d’Iarbas, roi des Gétules Maxitanis, peuple nomade qui, d’après cet auteur, se serait épris de Didon, la princesse fondatrice de Carthage et voulut l’épouser malgré elle.
Selon Justin, Iarbas, dépité par le refus de Didon, aurait menacé de guerre les Carthaginois. Ceux-ci épouvantés, mirent en demeure leur reine de se sacrifier. Elle fit allumer un bûcher, comme si elle voulut honorer une dernière fois son défunt époux, et s’y suicida en se portant un coup d’épée.
iarnuèan = IARNUHAN
iba = IBA
ibiza = IBIZA
ibzata = IBZATHA
idas = IDDAS
ider = IDDER
idibal = IDDIBAL = Nom composé punico-amazigh.
idir = IDIR = Nom de divinité. De Edder, vivre, qui se retrouve également dans Baliddir : « le Dieu vivant ».
idmi = IDMI
idras = IDRAS
idren = IDREN
iesdan = IESDAN = (nom d’une divinité amazigh).
ifni = IFNI
ifren = IFREN
ifru = IFRU = (nom d’une divinité amazigh).
ifser = IFSER
iften = IFTEN
ifui = IFUI
igan = IGAN
igas = IGAS
igig = IGIG
igli = IGLI
igmasen = IGMASEN = Chef amazigh auprès de qui s’était réfugié Firmus. Il trahira ce dernier en le livrant aux Romains.
igmaz = IGMAZ
igmi = IGMI
iguc = IGUC = ou Iyuc (comme c’est fréquent dans les parlers amazigh, le G, devient Y, etc.), dieu de la pluie chez les Berghwata du Maroc.
iken = IKEN
ikis = IKIS
iksin = IKSIN
iku = IKKU
ilalsan = ILALSAN
iles = ILES = Père de Zelalsan.
iletan = ILETAN = Chef Zénaga du Sahara, fils de Betsin qui meurt en 900 (est-ce le nom qui donnera le fameux ‘Betchine’?).
ilila = ILILA = Fils d’Uret, prince Baqate, signe un accord de paix en 200 avec C. Sertorius Cattianus.
ilyes = ILYES
imilten = IMILTEN
imlul = IMLUL
imel = IMMEL
imruc = IMRUC
imsen = IMSEN
imsguar = IMSGUAR
ingas = INGAS
iufas = IUFAS = Connu dans l’histoire sous le nom de Iopas. Serait le nom d’un roi numide d’après Virgile dans l’Enéide.
inifel = INIFEL
inarus = INARUS = Fils de Psametik 1er (fondateur de la XXVIè dynastie, roi de -663/-609). Roi libyen qui régna sur la partie de la Libye qui confine au territoire égyptien. Il souleva la plus grande partie de l’Egypte contre le roi Ataxerxès. Puis ayant établi son autorité sur le pays, il fit appel aux Athéniens, cette alliance permit de libérer une partie de l’Egypte de la domination perse. A noter que les Egyptiens se tinrent à l’écart de tous ces évènements, comme si l’occupation ou la libération de leur pays leur importaient peu ! Il eut pour fils Thannyras. Faits relatés entre autres par Hérodote.
iraten = IRATEN
irjen = IRJEN
irnuèan = IRNUHAN
isiguar = ISIGUAR
isliten = ISLITEN
isam = ISSAM
itimbal = ITHIMBAL = Nom composé punico-amazigh.
itri = ITRI
itueft = ITUEFT
iunam = IUNAM = (Nom d’une divinité amazigh).
iyulul = IYLUL
izar = IZAR
izdeg = IZDEG
izelta = IZELTA = Nom générique qui donna les Béni Zelten actuels. Père de Fabia, épouse de Bostar.
izem = IZEM = Le lion (autre nom donné au lion, notamment en Kabylie).
izim = IZIM
izri = IZRI
izul = IZUL


jenad = JENAD
jerin = JERIN
jesna = JESNA
jeta = JETA (GETA) = Amazigh libyen, père de Septime Sévère, futur empereur romain. Ce prénom sera donné également au fils de Septime Sévère : (Geta, 189 – 212 et empereur de 211 à 212), celui qui sera assassiné par son frère Caracalla.
jildun = JILDUN (GILDON) = Général amazigh en 396, frère de Massezel et de Firmus. Ayant aidé Théodose contre son frère Firmus. Cette trahison lui vaudra d’être nommé comte d’Afrique (386). Mais en 396, Gildun se révolte à son tour contre Rome, laquelle lui opposera son frère Massezel. Gildun est vaincu de la même manière que le fut son frère Firmus. Massezel est vainqueur près d’Haïdra (Tunisie) et bénéficie du triomphe à Rome (398), mais sa gloire porte ombrage à Stilicon, empereur vandale à Rome, et il meurt bientôt dans des conditions suspectes.
jilwa = JILWA (Connu sous le nom de GILWA).
JUBA (v. Yuba).
JUGURTHA (v. Yughurthen).


kafusa = KAFUSSA, plus connu sous le nom de Capussa. Fils de Ulzasen et frère de Lakumaz.
karnata = KARNATHA = Prince Baqate (Maroc) en 180.
kartet = KARTET
kawsen = KAWSEN
keba = KEBA
kemlan = KEMLAN
kenan = KENNAN = Nom très usité chez les Twareg.
keraja = KERRAJA
ketuf = KETUF
kuseyla = v. Qusseyla. Il est à noter qu’il existe un prénom féminin Koseilata, chez les Twareg.
kilen = KILEN
krumir = KRUMIR (Nom qui exprime davantage la forme physique d’une montagne qui sera ensuite donné par extension à la même région tunisienne que les Français ont orthographiée : Kroumirie).
kula = KULA
kumaz = KUMAZ
kusil = KUSSIL (A rapprocher de Koceila).
kutam = KUTAM = Nom générique ayant donné les Kutama de la Petite Kabylie. Les Kutama habitent à l’ouest de Bejaïa, entre Jijel, Sétif et Constantine. Vers 893, Abu Abdallah, réfugié fatimide, se fixe à Ikjan, adopté par les Kutama, il les rassemble en une armée et prend Mila (902), Sétif (904). Chassé de Mila, il la reprend, enlève les forteresses de Tobna et de Belezma, Aurès (905). Il entre le 27 mars 909 à Raqqada et triomphe des Rostémides de Tahert (26/08/909).
Il entreprend ensuite la conquête de l’Ifriqiya et de la Libye (912), l’Egypte le 06/07/969. Toujours avec ses Kutama, il fonde une ville au nord de Fostat qui prend alors le nom d’El-Kahira (Le Caire). Ce sont les Kutama d’Egypte qui permirent aux Banu Hillal d’envahir l’Afrique du Nord dès 1050.

lakumaz = LAKUMAZ = Fils de Ulzasen.
lemaz = LEMAZ
lemt = LEMT = Nom légendaire dont sont issus les Lemtuna.
lemzar = LEMZAR (Père de Qoceïla).
lilu = LILU = Dieu amazigh, synonyme d’eau de pluie.
lilua = LILUA
lunes = LUNES
luwa = LUWA = Nom éponyme des Luwata.


maday = MADAY
madɣan = MADGHAN
madɣis = MADGHIS = éponyme amazigh dont on retrouve la trace Imadghassen (tombeau de la dynastie massyle, dont les Français en ont fait le Medracen, dans les Aurès).
madikum = MADIKUM = Préfet amazigh sous Caligula dans la région de Cirta.
maɣer = MAGHER
maɣus = MAGHUS
magsen = MAGSEN
maius = MAIUS
majen = MAJEN
majer = MAJER
makrin = MAKRIN = Prince numide sous Trajan, 107 / 110. Ce même nom sera également porté par un empereur romain (217 / 218), d’origine amazigh, né à Cherchell, 164 / 218, après Caracalla et juste avant Elagabal.
maksen = MAKSEN
makud = MAKUD
makurgun = MAKURGUN = Dieu amazigh. Nom composé punico-amazigh.
makus = MAKUS
malu = MALU
mangelat = MANGELLAT
maqurtam = MAQURTAM = Dieu amazigh. Nom composé amazigho-punique.
mardenic = MARDENIC
masgawa = MASGAWA
marasen = MARASEN
maray = MARAY
maris = MARIS
masala = MASSALA = Massala Ibn Habbus, chef des Miknasa, triomphe des Idrissides.
masiden = MASSIDEN (nom d’une divinité amazigh).
masidiqa = MASSIDIQA (nom d’une divinité amazigh).
masin = MASSIN
masmud = MASMUD
masmul = MASMUL
masar = MASSAR
masel = MASSEL
masen = MASSEN
masensen = MASSENSEN = Fils de l’agellid (prononcez aguellid) Gaya. Massensen est le premier grand agellid amazigh issu des Mas Yles (Massyles) -240 / -149. Il libéra et unifia l’Afrique du Nord. Il sédentarisa les nomades, urbanisa les campagnes, instaura une armée régulière, développa l’agriculture et le commerce, modernisa les tifinagh et institua leur usage. Il régna 56 ans et fut connu dans l’histoire sous le nom de Massinissa.
Elevé à Carthage et très imprégné de culture punique, il donna l’une de ses filles à un Carthaginois dont le fils fut prénommé Adherbal. Il eut quatre fils qui lui succédèrent après sa mort : Misibsen (Micipsa), Gulussa, Mastanabal et Massugrada.
masezel = MASSEZEL = L’un des frères de Firmus qui, après la défaite de ce dernier, reprendra la lutte contre les Romains et son propre frère Gildun.
masiden = MASSIDEN
masidika = MASSIDIKA
masil = MASSIL
masiranis = MASSIRANIS
masiwa = MASSIWA = Fils de Gulussa et donc petit-fils de Massensen.
masugrada = MASSUGRADA = Fils de Massensen.
mastabal = MASTANABAL = Nom composé amazigho-punique. Egalement le nom d’un des fils de Massensen.
mestaw = MASTAW
mastalul = MASTHALUL
mastias = MASTIAS = Prince de l’Aurès qui se proclame ‘imperator’ vers 476/477, profitant de la débâcle romaine et de l’anarchie vandale.
mastilus = MASTILUS = Préfet amazigh en 328.
mastina = MASTINA
masuna = MASUNA = Prince des ‘Maures’ et des Romains au VIè siècle.
matu = MATHU (Matho ou Matos). Héros amazigh, d’origine libyenne, qui se rebella contre Carthage à la tête des mercenaires (70 000 hommes) lors de leur retour d’Italie (-240 / -238), après la première guerre punique (-264 / -241). Carthage, vaincue, sans argent, voulu congédier sans indemnités ses mercenaires. Hamilcar Barca lui opposa Narawas, un autre prince numide à qui il avait promis sa fille, Salammbô (Flaubert en fera un roman flamboyant). Il s’appelait Matho, parce qu’il serait né après neuf mois révolus. Mort supplicié en -238.
Par son action, les masses qui l’appuyèrent : mercenaires, esclaves, prolétaires exploités, peuple réduit à la misère mais également par ses discours, ses mots d’ordre etc., Matho préfigure la révolte de Spartacus. Sans l’aide apportée aux Carthaginois par Narawas, Mathu et ses compagnons auraient pu détruire Carthage bien avant -146.
matun = MATHUN = Prince de la Maurétanie césarienne.
matif = MATIF = Roi des Baqates (Maroc), 277 à 279 et à qui succède son fils, Nuffuzi.
matilam = MATILAM (nom d’une divinité amazigh).
mawes = MAWES
maydul = MAYDUL
maysara = MAYSARA = Un porteur d’eau qui deviendra le chef de la coalition des tribus Ghomara, Berghwata et Miknasa. Il prend Tanger et se fait proclamer Khalife. Il sera le précurseur du mouvement Kharidjite. Défait une armée arabe venue d’Espagne. Mais il sera assassiné par ses propres compagnons. Les insurgés lui donneront un successeur, Khaled Ibn Hamid, qui écrase une armée arabe sur le Chelif, à la bataille dite « Bataille des nobles », où l’élite arabe est massacrée en 740, puis deux ans plus tard les troupes de l’émir Kolthum à Bagdoura sur le Sebou en 742. Le mouvement déclenché par Maysara (que les historiens orthographient en Maïsara) aura duré de 739 à 742.
mazdal = MAZDAL
mazifa = MAZIFFA = Connu aussi sous le nom de Mazippa. Chef des ‘Maures’ et des Muzulam (Musulames), allié à Tiqfarin (connu des historiens sous le nom de Tacfarinas) lors de sa révolte contre Rome 17/24 de l’ère chrétienne.
maziɣ = MAZIGH = Nom légendaire et générique d’où est dérivé le nom amazigh.
mazit = MAZIT
mazitula = MAZITULA
matzul = MATZUL = Connu également sous le nom de Metzul, prince amazigh, rival de Massensen et de Capussa. Existe un autre Metzul, fils de Narawas.
mazuka = MAZUKA
meder = MEDDER
medur = MEDDUR
medri = MEDRI
megar = MEGAR
megen = MEGGEN
mejkan = MEJKAN
mekra = MEKRA
meksa = MEKSA
meld = MELD
melkem = MELKEM
melag = MELLAG = Souverain de l’Aurès, père de Damya/Dihiya dite  » La Kahina « .
melal = MELLAL
menac = MENAC
mendil = MENDIL
menad = MENNAD
menan = MENNAN
menzu = MENZU
merad = MERAD
meri = MERI
merin = MERIN (Fondateur de la dynastie des Merinides).
mernisa = MERNISSA
merwea = MERWEL
meslaɣ = MESLAGH
meslata = MESLATA
mesli = MESLI
mesrata = MESRATA
mesray = MESRAY
mestawa = MESTAWA
metus = METUS
mezata = MEZATA
mezwar = MEZWAR
midrar = MIDRAR
migin = MIGGIN
miknasa = MIKNASA
mikiyusa = MIKYUSA
mindas = MINDAS
mira = MIRA
misibsen = MISIBSEN = Fils de Massensen, roi de Numidie -148 / -118, auquel succèdera Yughurthen, plus connu dans l’histoire sous le nom de Micipsa.
misagen = MISSAGEN = Fils de Massensen.
misunia = MISSUNIA
mizri = MIZRI = Fils du roi Nuffuzi.
mizuar = MIZUAR
mliles = MLILES
mualat = MUALAT
muda = MUDA
mula = MULA
mutunbal = MUTHUNBAL = Nom composé amazigho-punique.
mutun = MUTTUN


nabel = NABEL (Nom de divinité, éponyme et toponyme)
naktut = NAKTUT
narawas = NARAWAS = Flaubert pense que son nom serait Nar-el-Haouach et l’écrit Nar-Havas dans son roman Salammbô. Ce nom devient chez certains historiens Naravas. Prince numide qui appuie la révolte des mercenaires conduites par le chef libyen Matho en -241 après la première guerre punique. Ensuite il se rallie à Hamilcar Barca, pour les beaux yeux de sa fille : Salammbô, et combattra Matho et ses compagnons.
nefus = NEFUS
nefzau = NEFZAU
negad = NEGAD = Nom générique des Angadi que l’on rencontre de part et d’autre de la région frontalière entre l’Algérie et le Maroc. Le nom remonterait à plus de sept mille ans avant J.C. et que l’on rencontre en Egypte et dans le sud du désert libyque, plus connu sous le nom de civilisation : Negad I et Negad II. Nom que l’on retrouve également dans Thamugadi = Timgad).
nibilis = NIBILIS
nitat = NITAT
nubal = NUBAL = Grand chef amazigh de Kabylie, père de Firmus, Gildun et Massezel.
nufuzi = NUFFUZI = Fils du roi Matif. Succèdera à son père à la tête des Baqate (Maroc) en 277.
nuwi = NUWI


qusara = QUSSARA
qusayla = QUSSAYLA = Plus connu sous l’orthographe de Koceïla. Roi amazigh, des Awureba des Aurès au VIIè siècle (on trouve également quelques fragments des Awureba vers Tlemcen, à cheval sur l’Algérie et le Maroc). Converti à l’islam par Abu Muhajir, Qussayla sera vaincu et humilié par Oqba Ibn Nafi. Il Réussit à s’évader, organiser la résistance et tendre une embuscade, près de Tahouda, dans laquelle péri Oqba et sa garde de 300 cavaliers en 683. Durant trois ans Qussayla est maître de l’Afrique, les Byzantins sont sous ses ordres. Mais en 686, lui et les Byzantins, seront vaincus à Mems, près de Kairouan. Le flambeau de la résistance amazigh passera à Dihiya (la Kahina).


saden = SADEN
sala = SALLA
salmas = SALMAS
samak = SAMMAK = Fils de Nubal et frère de Firmus.
samer = SAMMER
sedmimam = SEDMIMAM
sedrat = SEDRAT
sefmazin = SEFMAZIN
segan = SEGAN
seɣada = SEGHADA
sekla = SEKLA
seks = SEQS
siden = SIDDEN
sidin = SIDDIN
sifal = SIFAL = Nom composé punico-amazigh.
sinifer = SINIFER = Dieu guerrier chez les Luwata.
sint = SINT
sugan = SUGGAN ou Seggen, nom d’une divinité amazigh. Nom que l’on retrouve de nos jours vers Aïn M’Lila -Algérie-).
sugut = SUGGUT
sumata = SUMATA
syfaqs = SYFAQKS (ou Suffac, selon certaines sources, c’est le Syphax de l’antiquité) = Nom composé punico-amazigh. Roi numide, né vers -250, règne sur la Numidie Orientale et Centrale, ayant pour capitale Cirta et l’antique Zama. Opposé à la politique extension territoriale de Carthage, et appuyé par Rome, il est en guerre contre elle en -213. Vers -206, il reçoit Scipion en visite privée et lui laisse entendre qu’il aura son appui contre Carthage. Mais l’année suivante, il s’allie à Carthage et épouse Sophonisbe, l’ex-fiancée de Massinissa. En -204 et -203, il commande les contingents numides de l’armée carthaginoise placée sous les ordres de son beau-père Hasdrubal, fils de Giscon. Après la défaite des Grandes Plaines, il est poursuivi par Massinissa et capturé dans Cirta. Il sera conduit à Rome par Laelius, fit peut-être partie du triompher de Scipion en -201 et mourut en captivité.


tacfin = TACFIN = Empereur amazigh plus connu sous le nom de Youcef Ibn Tachfin ? / 1106. Chef zenaga, il prit le pouvoir en 1061 et pendant 46 ans, il restera le moine-soldat qu’il fut toujours. Il conquiert le Maroc et l’Algérie entre 1056 et 1082, il conquiert et unifie l’Espagne (victoire de Zallaca en 1086). Il fonda la ville de Marrakech et l’empire al-Murabitun, connu sous le nom de Almoravide. A l’instar des grandes figures de notre histoire, il vivra centenaire pour ne mourir qu’en 1106.
tafnaxt = TAFNAXT
taganin = TAGANIN = ou Tagawnin, roi baware, vaincu à 30 km au nord de Sétif, sur un col qui relie les Babors à la plaine de Sétif. Il était allié à Masmul et Fahem contre les Romains à l’époque d’Octavianus.
tagrert = TAGRERT
tariq = TARIQ = Plus connu sous le nom de Tarik, général de la Kahina qui, au nom de l’Islam, avec 12 000 de ses compagnons, envahit l’Espagne et conquit Xerxès en 711. Il passera à la postérité en donnant son nom au détroit de Gibraltar (Djebel Tarik).
tarsina = TARSINA = Chef des Zénaga, fils de Tifaut. Il prend la tête des Zénaga en 1020 pour soustraire son royaume à la domination de Ghana. Il meurt en 1023. Son gendre lui succèdera et, à son tour se rendra à la Mecque en 1035.
telil = TELLIL
temim = TEMIM = Chef zenaga, fils de Iletan, sera tué en 919 par une conjuration de chefs Zenaga.
terin = TERIN
tesnu = TESNU = Nom d’un célèbre saint et d’une montagne chez les Twareg.
tesul = TESSUL
tanyras = THANNYRAS = Roi de Libye et d’Egypte, fils d’Inarus.
tililwa = TILILWA (nom d’une divinité amazigh).
tidɣas = TIDGHAS
tifawut = TIFAWUT
tiqfarin = TIQFARIN = Plus connu dans l’histoire sous le nom de Tacfarinas. Héros amazigh qui se révolta contre son roi Juba II et la domination romaine de 17 à 24 ap. J.C.
tilutan = TILUTAN = Chef Zénaga, de la tribu des Lemtuna, à la tête d’une importante armée de méharistes, il soumet l’ensemble des Imazighen du Sahara Occidental (Lemtuna, Gaddala, Messufa, Lemta) et une vingtaine de chefs de l’Afrique noire.
timsi = TIMSI
tinerutan = TINERUTAN = Roi d’Awdaghuct, grande ville de Mauritanie. Cette ville sera prise en 990 par le roi du Ghana. Mais en 1020, les chefs Zenaga s’unissent et choisissent Tarsina, fils de Tifawut, qui auparavant s’était converti à l’islam et fait le pèlerinage à la Mecque, libère la ville, entreprend des conquêtes alentours et meurt au combat en 1023.
tuj = TUJ
tumert = TUMERT = Ibn Tumert, 1077 / 1130, fondateur de l’empire almuwahad.
turadi = TURRADI


uaɣmert = UAGHMERT
uasin = UASSIN
ucmet = UCMET = Chef des Baqates (Maroc). Signa une paix avec les Romains en 173.
ufrin = UFRIN
ukmet = UKMET
uksem = UKSEM
uksintas = UKSINTAS = Nom du fils de Yughurthen. Plus connu sous le nom d’Oxyntas.
ulhas = ULHAS
ulili = ULLILI (C’est ce qui donna Volubilis en latin).
ultac = ULTAC
ulukes = ULUKES
ulzasen = ULZASEN = Fils de Zelalsan et frère de Gaya, père de Kapussa et Lakumaz.
umɣar = UMGHAR
urcik = URCIK
urdɣis = URDGHIS
uret = URET = Prince des Baqates (Maroc), père d’Ilila.
urflas = URFLAS
urstif = URSTIF
urtayas = URTAYAS = Roi de l’Aurès occidental durant l’occupation byzantine.
urtedin = URTEDIN
urtfiyas = URTFYAS
urtifa = URTIFA
urtilan = URTILAN
urtrid = URTRID
uryaɣel = URYAGHEL
urzig = URZIG
uzalsen = UZALSEN = Oncle de Massensen, eut pour femme la nièce d’Hannibal.
uzmir = UZMIR


wagas = WAGAS
waɣlis = WAGHLIS
wakurtum = WAKURTUM (nom d’une divinité amazigh).
warzis = WARZIS
warsisima = WARSISIMA = Dieu amazigh.
warsutima = WARSUTIMA = nom d’une divinité amazigh.
wermina = WERMINA = Plus connu sous le nom de Vermina, fils de Syfaks.
wihinam = WIHINAM = nom d’une divinité amazigh.
wulux = WULUX = Plus connu sous nom de Volux, fils du roi Buxuc (Bocchus 1er).


yabdas = YABDAS = Roi de l’Aurès oriental durant l’occupation byzantine.
yadisgan = YADISGAN
yadras = YADRAS
yaɣut = YAGHUT
yaɣmurasen = YAGHMURASSEN = Nom antique, signalé dès le IIè s. et jusqu’au XIVè s., notamment dans la région de Tlemcen. Ce nom sera porté par plusieurs souverains du royaume de Tlemcen, en particulier le célèbre Yaghmurassen Ibn Ziyan, fondateur de la dynastie des Abd el Wadides (1236 – 1283) qui ne parlait d’autres langues que tamazight.
yam = YAM (nom d’une divinité amazigh).
yanat = YANAT
yani = YANI
yaru = YARU
yeder = YEDDER
yelel = YELLEL
yemlul = YEMLUL
yemsal = YEMSAL
yerma = YERMA
yeru = YERU = Dieu amazigh.
yisiçan = YISIÇAN
yuba = YUBA = Dieu amazigh et nom de plusieurs souverains imazighen :
– Yuba 1er : fils de Hiempsal, fils de Gauda, fils de Mastanabal, fils de Massinissa. Devient roi de Numidie, en succédant à son père en -88. Détrôné par Iarbas, il retrouvera son trône grâce au général romain Pompée. Il règnera plus de 20 ans, son royaume s’étendait de la Moulouya à la Petite Syrte et sa capitale resta l’antique Zama. Homme de lettres autant que d’action, il reprit à son compte les ambitions ancestrales : une armée forte, des frontières repoussées, un empire consolidé.
Il fera entreprendre des expéditions, notamment celle des Canaries (dont le nom viendrait de Canis -chiens-, car les Guanches faisaient garder leurs troupeaux par d’énormes chiens). Un moment allié à Pompée, tous deux affrontent César. Yuba sera vaincu à la Bataille de Thapsus en Tunisie. Il se suicidera pour ne pas subir l’esclavage (04/04/-46 av. J.C.). Il écrivit un ouvrage en punique sur l’histoire de l’Afrique du Nord dont s’inspirera Salluste pour son ouvrage  » Bellum Iugurthinum  » -la guerre de Jugurtha-.
– Yuba II = Roi amazigh, fils du précédent.
yudas = YUDAS
yufan = YUFAN
yuɣurten = YUGHURTEN de -160 à -104 = Roi de Numidie de -112 /-105. Plus connu sous le nom de Jugurtha. Petit-fils de Massensen, fils de Mastanabal, adopté par Misibsen et institué héritier, il se rebella contre la domination des Romains et leur livra une rude et âpre guerre de sept ans. Au départ, il dut se débarrasser de ses deux cousins Hiemsal et Adherbal. Son beau-père, Bocchus 1er, roi de Maurétanie, le trahit et le livra enchaîné aux Romains en -105. Il meurt dans sa prison, à Rome, le 07/01/104 av. J.C.
yukus = YUKUS (nom de divinité amazigh, variante de Yakuc).
yulmes = YULMES
yunan = YUNAN = Dieu amazigh.
yunas = YUNAS
yunus = YUNUS
yur = YUR = La lune, mais également un dieu amazigh.
yurgrasel = YURGRASSEL
yursen = YURSEN
yutaf = YUTTAF


zaɣul = ZAGHLUL
zajiq = ZAJIQ
zalan = ZALAN
zali = ZALI
zareg = ZAREG
zatima = ZATIMA
zayan = ZAYAN
zayen = ZAYEN
zayr = ZAYR
zefun = ZEFFUN
zegdan = ZEGDAN
zegan = ZEGGAN
zehila = ZEHILA
zelalsan = ZELALSAN = Cousin de Massensen.
zelil = ZELIL
zelmat = ZELMAT = Le gaucher.
zenag = ZENAG
zenat = ZENAT
zentuk = ZENTUK
zerad = ZERAD
zerdal = ZERDAL
zerdan = ZERDAN
zerndl = ZERNAL
zerwal = ZERWAL = Le loucheur.
zidan = ZIDAN
zigen = ZIGEN
ziri = ZIRI = Ce chef des Sanhadja avait fondé une place forte, Achir, dans les monts du Titteri, pour assurer son autorité sur l’ensemble de la région. Il avait fait fortifier trois villes : Alger, Miliana et Médéa dont son fils, Bulughin, eut la charge.
znag = ZNAG
zuaɣa = ZUAGHA
zuara = ZUARA
zugaɣ = ZUGAGH = Le rouge.
zumar = ZUMAR ».

Présentation : Jugurtha Hanachi

Partages
Partages