Accueil > Art&Culture > Cinéma&Théâtre > La pièce Timenfla remporte le prix de la meilleure représentation
Lahcène Chiba le metteur en scène de la pièce Timenfela. Crédit : Adel Badreddine
Clôture de la 10e édition du théâtre amazigh

La pièce Timenfla remporte le prix de la meilleure représentation

Le Théâtre régional d’Oum El Bouaghi ( Makomades) a remporté, dans la nuit de mercredi à jeudi, le prix de la meilleure représentation avec la pièce ” Timenfla” (les fils imbriqués) et ce, en clôture de 10ème édition du Festival culturel national du théâtre amazigh, qui a eu lieu au théâtre de Batna, du 13 au 19 décembre en cours.

Cette pièce, réalisée par l’artiste Lahcène Chiba relate l’histoire d’un couple que des circonstances ont forcé à quitter leur ville et à s’installer à la campagne dans une vieille maison familiale, mettant en exergue une succession d’évènements alliant le tragicomique au comique.

L’histoire se déroule durant la décennie noire pendant  laquelle un conflit a vu le jour entre les membres de la famille qui se déchirent le tout sur fond humoristique.

Le meilleur prix de la meilleure réalisation a été attribué à Tounes Ait Ali pour la pièce “Anwa keč ’’ (qui es-tu ?) de l’association culturelle Machaho Ifarhounen de Tizi-Ouzou, une wilaya qui a aussi reçu le prix de la meilleure scénographie pour la pièce “Timwurab” (les célibatantes) et celui du meilleur rôle féminin décerné à l’actrice Zoulikha Talbi pour le rôle de Fatima dans cette même pièce produite par le théâtre régional de Tizi-Ouzou.

Quant au meilleur rôle masculin, il a été attribué à l’acteur Mohammed Lafkir pour le rôle de Mouh dans la pièce “Mouh Yrouh” du théâtre régional de Bejaia, tandis que deux récompenses (meilleur texte et meilleure musique) ont été remportées par le théâtre régional d’El Eulma pour la pièce ‘‘Idh n Ousselkem’’ (la nuit de l’exécution).

Le prix du jury a été accordé à l’association Thagherma Akbou de Bejaia pour la pièce théâtrale “Antigone”.

Par ailleurs, le jury a préconisé que la pièce couronnée du premier prix puisse effectuer une tournée nationale, tout en suggérant d’organiser des journées de formation pour les associations et les coopératives activant dans le domaine des arts dramatiques, ainsi que l’inclusion de pièces théâtrales en langue amazighe dans le programme du Festival national du théâtre professionnel.

La cérémonie de clôture de cet événement culturel qui a attiré un large public de fervents adeptes du 4 ème art ainsi que des intellectuels a été marquée par une variété d’extraits musicaux et d’hommages rendus à certains acteurs du milieu du théâtre.

La 10 ème édition du Festival national du théâtre amazigh, a été également caractérisée par une forte participation de la wilaya de Tizi-Ouzou avec 4 représentations, une produite par le théâtre régional et les trois autres par des associations culturelles, alors que le théâtre régional de Batna était absent de ce rendez-vous pour la première fois.

Le commissaire de la manifestation, Salim Souhali, a mis l’accent, en marge de la cérémonie de clôture, sur les grands efforts déployés pour faire de cette édition un succès, malgré le budget limité et le manque de sponsors, soulignant que le but du festival est de contribuer à enrichir le théâtre, la langue amazighe et faire de cette manifestation un espace ouvert pour tous les artistes.

La Rédaction avec l’APS

Partages

Nous vous recommandons

TR de Tizi-Ouzou: la nouvelle pièce “Juba II”, fascine le public

L’histoire de grands roi Numide qui a été élevé par Rome, sa passion pour les …

Partages