Accueil > Art&Culture > Littérature&Poésie > « Lolih et Lolah : les sorcières de l’Aurès » de Dihya
Lolih et Lolah : les sorcières de l’Aurès , est paru en 2006 .

« Lolih et Lolah : les sorcières de l’Aurès » de Dihya

Au fin fond de l’Aurès, dans la forêt magique de Mezbel vivaient paisiblement une communauté de sorcières. Dans la maison la plus reculée du village, demeuraient deux sœurs jumelles : Lolih et Lolah. Les deux sorcières vivaient dans un monde qui oscillait entre modernité et tradition. Elles étaient tatouées et portaient des habits traditionnels chaouie.

À l’inverse de leurs consœurs occidentales, les deux sorcières chaouie enfourchent des roseaux pour se déplacer. Les deux sorcières quoique jumelles,  ne se ressemblent guère. L’affreuse robe noire de Lolah , cachait assez mal une des plus piètres des anatomies. Quand elle sourit, la pauvre sorcière laisse apparaitre deux énormes dents qui s’entrechoquent sans cesse. Les mauvaises langues affirment que l’affreuse dentition de Lolah est la conséquence d’une regrettable méprise. Petite ; au lieu de donner ses dents de lait à une souris, Lolah les aurait données à un corbeau.

Quant au caractère de Lolah, il n’a rien à envier à son physique. Plus bête que vraiment méchante, la sorcière Lolah passe son temps à faire des bêtises. Heureusement que sa sœur Lolih est là pour corriger ces écarts. Belle et intelligente, Lolih est tout le contraire de sa sœur.

Même si nos deux sorcières habitent la forêt de Mezbel, leurs roseaux leur permettent de se déplacer partout dans le monde. Ainsi, lorsque Lolih est à l’angle de la terre, dans la forêt de Sherwood où se tient le festival de la musique magique, Lolah se rend sur la planète mars afin d’y rencontrer Xoxah la martienne, ou en Égypte pour offrir des coquelicots à Nefertotih ; la souveraine d’Égypte. Il lui arrive aussi de téléphoner à son amie la Lune.

« Lolih et Lolah , les sorcières de l’Aurès » paru en 2006 , est un conte pour enfants écrit par la grande chanteuse Zohra Aïssaoui alias Dihya . Qui continue d’interpeller par l’écrit cette fois, la mémoire populaire chaouie.

Paru en 2006 en France aux éditions Publibook
Paru en 2006 en France aux éditions Publibook
Partages

Nous vous recommandons

Claude CORNU , l’instituteur d’Inurar

« Existentialiste, détesté de ses supérieurs, adorés par tous les enfants » c’est par ces mots …

Partages