Accueil > Brèves > Ahmed Gadda , le dernier Bandit d’honneur de l’Aurès tire sa révérence
Ahmad Gadda était le dernier bandit d'honneur en vie

Ahmed Gadda , le dernier Bandit d’honneur de l’Aurès tire sa révérence

Le Moudjahid de la wilaya I historique l’Aurès-Nemamcha Ahmed Gadda, est décédé dimanche à l’hôpital Touhami Benflis de Batna, où il avait subi une intervention chirurgicale, à l’âge de 86 ans, rapporte l’APS .
Ahmed Gadda a pris le maquis en 1946 alors qu’il était encore enfant  pour rejoindre le groupe des fameux « bandits d’honneur » de l’Aurès.  En effet, ayant été l’agent de liaison du groupe des insurgés, il fut dénoncé et arrêté. Il réussit  cependant à s’échapper peu de temps après, et à rejoindre le groupe des bandits d’honneur.
Ces dernier seront contacté dès 1947 par Ben Boulaïd , et vont constituer les premières caches d’armes qui serviront le premier novembre 1954.
Après la dissolution de l’Organisation Secrète (OS), c’est au sein de ces combattants que les militants recherchés : Abdelhafid Boussouf, Mourad Didouche, Rabah Bitat, Lakhdar Bentobbal, Youcef Zighoud, Abdeslam Habbachi, et Mostefa Benaouda trouvèrent refuge.

Recherché depuis 1947 jusqu’à l’indépendance, Ahmed Gadda ne fut jamais arrêté en dépit de ces mouvements constants et de ses nombreuses actions, dont sa participation à la bataille d’Ifir Lebleh aux côtés de Mostefa Benboulaïd.
Après l’indépendance, Ahmed Gadda s’est installé à Tazoult  près de Batna, où il a vécu fidèle à ses principes, refusant de se mêler aux activités suspectes d’une partie de la « famille Révolutionnaire ». Il est mort comme il a vécu : en «bandit  d’honneur ».

Jugurtha Hanachi

Partages

Nous vous recommandons

Mzirâa théâtres de graves incidents à Biskra

Mzirâa, cette commune située au pied de la prestigieuse montagne d’Ahmar Kheddou à 60 km …

Partages