Brèves

Après 25 ans de clandestinité, l’Etoile filante retrouve la lumière

Après avoir échappée miraculeusement à la destruction par  les hordes islamistes en 1991 , ” L’étoile filante” , cette statue du sculpteur français  Félix Maurice Charpentier (1858-1924), sera exposée au musée public national de Tébessa après avoir demeurée cachée plus de 25 ans .
La sculpture de deux  mètres de long pèse plus de 13 quintaux et repose sur un socle sur lequel ont été gravés le nom et la signature de l’artiste ainsi que la date de sculpture .Charpentier a réalisé sur marbre blanc deux “copies” de cette sculpture l’une sur la place de Théveste à Tébessa en 1897 et l’autre dans la capitale danoise Copenhague.
En 2013, elle a été retrouvée cachée dans une loge tout près de l’amphithéâtre, à quelques mètres du centre-ville. L’œuvre de Charpentier a fait plusieurs déménagements, après avoir été installée dans les années 1920 surs la place Carnot, en plein centre-ville de Tébessa. Elle a été déplacée après l’indépendance à côté de la citadelle de Salomon, avant d’être cachée 1991 par les services municipaux de la commune de Tébessa, de crainte que les anciens du FIS ne la détruisent pour sa nudité.

La Rédaction

15621849_1155573171146750_1837031714110885361_n
La statue en train d’être nettoyée
15590402_1155573217813412_8158166643207947182_n
L’endroit où elle était cachée pendant 25 ans
tebessa-etoile
L’étoile filante trônant sur la place Carnot
copen
La deuxième copie de L’étoile filante au musée de Copenhague

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page