Accueil > Communiqués > Algérie : libérez les détenus politiques !
© Inumiden
Communiqué du CMA

Algérie : libérez les détenus politiques !

Cela fait plus de deux mois que plusieurs dizaines de personnes sont emprisonnées en Algérie pour le simple fait d’être en possession du drapeau amazigh ou de l’avoir porté publiquement. Ces détentions totalement arbitraires ont été ordonnées le 19 juin dernier par le général Gaid Salah qui se place délibérément au-dessus des lois et qui gouverne par la menace et la peur.

Aucune loi algérienne n’interdit de posséder ou de porter le drapeau amazigh. La Constitution algérienne et le droit international protègent le droit et la liberté d’opinion et d’expression. Les détenus politiques arrêtés sur ordre du général algérien n’auraient jamais dû être arrêtés et emprisonnés. Ils doivent donc être libérés sans délai et sans conditions.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) interpelle les juges algériens et leur demande de respecter les lois et de refuser la soumission au diktat militaire. Les juges doivent ordonner la libération des détenus politiques et leur accorder des réparations pour les préjudices subis.

Le CMA qui a déjà entrepris des actions auprès des instances internationales, va les poursuivre et les intensifier afin que le gouvernement algérien respecte ses obligations en matière de droits humains et de libertés fondamentales. Le CMA se réserve également la possibilité de porter plainte contre Gaid Salah auprès de toutes les juridictions étrangères possibles pour le cas où il sortirait de son pays.

Enfin, Le CMA renouvelle l’expression de sa solidarité indéfectible avec les prisonniers politiques en Algérie et appelle instamment toutes les femmes et tous les hommes épris de justice, à se joindre aux initiatives de mobilisation populaire prévues en Kabylie le 11 septembre, à Paris le 8 septembre et partout ailleurs dans le monde, pour exiger la libération des détenus politiques en Algérie et notamment les porteurs du drapeau amazigh.

Soyons nombreux, solidaires et déterminés pour faire reculer l’arbitraire du général !

A bas la dictature militaire algérienne !

Paris, 24/08/2969 – 5/09/2019

Le Bureau du CMA

Partages

Nous vous recommandons

Algérie, ne touchez pas à mon drapeau Amazigh M. Gaid Salah !

En tant que soldat de l’armée algérienne, Ahmed Gaid Salah, devrait être cantonné dans une …

Partages