Accueil > Histoire > Histoire antique > Masties , ce roi chaoui qui se proclama imperator
L'élogium de Masties .

Masties , ce roi chaoui qui se proclama imperator

L’homme qui découvrit en ce début de l’année 1941 près d’Arris, un bloc de pierre était sans doute loin de se douter qu’il venait de déterrer et soustraire à l’anonymat la mémoire d’un illustre roi berbère. Au lieu-dit Sanef , à 1500 m d’Arris, l’homme découvre, dans la maison qu’il reconstruisait, un bloc long de 0,74 m et large de 0,48 m, posé au ras du sol l’avers à l’intérieur. Transporté à Alger, cette pierre fit l’objet de plusieurs études et suscita un grand intérêt chez les scientifiques.
L’élogium de Masties
Jérôme Carcopino est le premier historien qui a déchiffré l’inscription de la pierre d’Arris. En 1941 il publie une étude où il propose l’interprétation suivante :

D(is) m(anibus) s(acrum). Ego Masties dux
ann(is) Ixvii et imp(e)r(ator) annis xl, qui nunquam
periuravi, neque fide(m)
fregi neque de Romanos neque
de Mauros et in bella parui et in
pace, et adversus facta mea
sic mecu(m) Deus egit bene.
Ego Vartaia hune edificium cum fratrib(us) (m)eis feci.
In quod erogavit(denarios) centum.

Il en  donne la traduction suivante :
« Aux Dieux Mânes, consécration. C’est moi, Masties, dux pendant 67 ans, imperator pendant 40 ans, qui jamais ne me suis parjuré, qui, point davantage, n’ai rompu la foi que j’avais engagée, ni envers les Romains, ni envers les Maures, qui me suis révélé dans la guerre et dans la paix, et qui ainsi, vu mes hauts faits, ai été béni de Dieu qui était avec moi. Moi Vartaïa, j’ai élevé cet édifice avec mes frères. Pour lequel il a dépensé cent deniers. »
Si les historiens sont unanimes pour reconnaître dans le Vartaïa, le personnage que Procope nomme Ortaïas ; roi maure du VIe siècle  , leurs avis diffèrent sur d’autres points.
Suivant J. Carcopino : Masties se proclame empereur en 476 après la déchéance de Romulus Augustule .Il aurait donc été nommé duc en 449 par Valentinien III et l’année de sa mort serait 516. Quelque années après, Vertaïa (Ortaïas ) aurait fait graver l’élogium . Christian Courtois quant à lui,  remettait en cause la datation proposée. À son avis, Masties avait été nommé duc par le comte d’Afrique Boniface en 428 chargé de défendre le limes de Numidie, alors que se produisait l’invasion vandale, et se serait proclamé « empereur » dès la mort de Valentinien III en 455. Il serait donc mort en 495.

Dux pendant dix ans
D’après Pierre Morizot le président de la « Société d’études et de recherches sur l’Aurès antique » qui a proposé en 1989 une excellente étude sur l’élogium de Masties , le terme Dux renvoie aux fonctions soient celles que le Bas-Empire romain, puis Byzance confiaient aux commandants militaires du limes ou des provinces . Cependant, le même terme fut utilisé par Corripe pour désigner les chefs de tribus maures ou du moins les plus importants d’entre eux. Procope a usé d’un terme proche pour désigner Ortaïas, Iabdas et Antalas .
Ces fonctions ducales sont la conséquence soit de la transmission héréditaire d’un pouvoir : Antalas succède à son père Guenfan ; soit d’une sorte d’élection à main levée par les guerriers d’une tribu : Carcassan est proclamé en plein combat dux de toutes les tribus révoltées contre le pouvoir byzantin. Pour P. Morizot , Masties aurait été investi Dux très jeune , à 19 ou à 20 ans ce qui permettrait de fixer aux environs de 90 ans l’âge de sa mort.

Masties et Mastigas
Pour P. Morizot , Mastigas qui exerçait à cette même époque un pouvoir quasi souverain sur la Maurétanie , n’est autre que l’imperator Masties . Il note à juste titre que le son « g » en chaoui se prononce souvent « y » dans la vallée d’Ighzar Amellal (Arris). Phonétiquement il n y a donc pas aucune déférence entre Masties et Mastigas . Enfin, si ces deux personnages n’en faisaient qu’un, l’on comprendrait mieux le silence fait par Procope, grâce à qui nous connaissons Mastigas, sur son quasihomonyme, l’imperator Masties.

L’empire de Masties
D’après P. Morizot , Masties qui était un berbère christianisé et passablement romanisé , aurait porté le titre d’imperator pendant dix an et non pas quarante . Il situe sa revendication du titre impérial avec le commencement du  déclin du royaume vandale : « Au cœur de l’ancienne Numidie, peut-être se considère-t-il comme l’héritier des rois numides et l’on peut dire que ses chances de régner s’amélioraient au fur et à mesure de l’affaiblissement du royaume vandale que nous pouvons suivre grâce à une série d’événements caractéristiques : sous Hunéric, vers la fin de son règne, semble-t-il, les Maures de l’Aurès se proclament indépendants » .
Pour Jérôme  Carcopino  l’imperium de Masties s’étendait des alentours de l’Aurès à l’embouchure du Chélif. Gabriel Camps, remarque que ce même territoire sera précisément celui d’Aksel ( Koceila) un siècle et demi plus tard.

Jugurtha Hanachi

Partages

Nous vous recommandons

A propos des Lixitains de Hannon

C’est devenu une évidence chez de nombreux chercheurs que les Lixitains avec qui ont discuté …

Partages