Accueil > Patrimoine > Archéologie&Architecture > Découverte de ruines mégalithiques à Kaïs

Découverte de ruines mégalithiques à Kaïs

L’Aurès n’en fini pas de nous étonner et de nous exhiber chaque jour ces trésors, cette fois se sont des ruines mégalithiques découvertes près de Kaïs. En effet la région de Timatchatin , la cuvette du barrage de Kaïs (imi n uguis) ainsi que les contreforts surplombants la ville semble être une grande nécropole mégalithique .

La première tombe découverte était à l’occasion des travaux sur une route, un bulldozer a mis à jour des ossements humains, on a cru que c’était une sépulture qui remontait à la guerre de libération mais après l’intervention des spécialistes notamment un groupe de scientifiques venu à d’Alger à cet effet, il fut établi qu’il s’agit d’un « tumulus » qui remontait à une civilisation préhistorique.

Les « tumulus » , les « dolmens » , et les « menhir » ont apparu au néolithique , lorsque l’homme commença à se servir d’outils de pierre polie . Ce mode enterrement permettait de protéger les morts contre l’avidité des animaux carnassiers, contre les injures du temps et des hommes. Ils formaient de solides prisons d’où les morts ne pouvaient pas s’échapper pour troubler la paix des vivants. Ils marquaient la place où avaient été ensevelis les ancêtres et perpétuaient leur souvenir.

Le tumulus est un amas de pierres ou de cailloux, auxquels on a souvent mêlé de la terre. Ce tertre forme tout naturellement un cône. Pour les tumulus de Kaïs ; il est aplati à sa partie supérieure et ressemble à un cône tronqué. Ce cône est entouré de plusieurs pierres en rangs d’assises, posées verticalement, d’une disposition assez régulière de manière à constituer des successions de gradins ou d’anneaux concentriques. À l’intérieur, au centre, sont déposés les ossements, enfermés dans une caisse quadrangulaire en pierre.

Les archéologues distinguent plusieurs type de tombeaux funéraire mégalithiques, les « dolmen » ( qui ont une dalle de couverture , appelée aussi table) , les « cromlechs » , les « menhir » et les «  chouchet » découverts par le commandant Payan en 1859 près de Tazugaghet au lieu-dit « Chouchet er-Roumaïl » et qui a donné le nom à ce monument .

kais2

plan de dolmen

Jugurtha Hanachi

 

Partages

Nous vous recommandons

Le ksar Tafilelt d’At isgen obtient le 1er prix de ville durable

Le ksar de Tafilelt sis à At isgen ( ou At izgen , At izgen ...

Commentez depuis Facebook

 
Partages